Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 11:16
UN AVENIR INCERTAIN POUR LA CORPORATION : SI, BIEN ÉVIDEMMENT, LES NOTAIRES SE CROIENT INDISPENSABLES, SEULS 40 % DES FRANÇAIS LES JUGENT "UTILES"
UN AVENIR INCERTAIN POUR LA CORPORATION : SI, BIEN ÉVIDEMMENT, LES NOTAIRES SE CROIENT INDISPENSABLES, SEULS 40 % DES FRANÇAIS LES JUGENT "UTILES"
Notaires : des écarts de perception du métier entre les professionnels et les Français
MINGZI•30/04/2021 à 09:08
Les Français se déclarent satisfaits de leur relation avec leur notaire dans 9 cas sur 10 (Crédit photo: Fotolia)
Wolters Kluwer et OpinionWay ont mené une étude auprès de 201 notaires et clercs de notaires et également auprès de 1.000 Français afin de recueillir leur perception du métier. L'étude révèle des écarts de perception entre les professionnels et les Français, en particulier concernant l'utilité et le rôle des notaires. 
Les français sont globalement satisfaits de leur notaire
Trois Français sur quatre ont déjà fait appel à un notaire, dans la moitié des cas à l'occasion de l'achat ou de la vente d'un bien immobilier (51%). Ils choisissent leur notaire en se fiant principalement aux recommandations de leur entourage : 21% sur recommandation d'un proche et 16% sur celle d'un professionnel. La proximité géographique est un critère de choix dans 28% des cas. 
Les Français se déclarent satisfaits de leur relation avec leur notaire dans 9 cas sur 10, parmi eux presque la moitié se disent totalement satisfaits (46%). Toutefois, ils pointent le montant des honoraires et voient des axes d'amélioration possibles sur la rapidité des services et la modernité du métier. 
Si les notaires se définissent avant tout comme des professionnels du conseil, les Français les reconnaissent d'abord pour leur compétence et leur fiabilité. Pour les Français, la confiance est le premier critère de sélection d'un notaire, suivi de la qualité des services et de la qualité relationnelle. Les notaires, eux, pensent être choisis pour la qualité des conseils.
Notaire : un métier utile ?
Bien entendu, les notaires se montrent convaincus quant à l'utilité de leur métier pour la société : 9 notaires sur 10 le jugent « tout à fait » utile. Ce n'est pas le cas de la majorité des Français qui ne sont que 4 sur 10 à en être totalement persuadés. Selon eux, la digitalisation et la simplification des actes notariaux pourraient même remettre en question l'utilité future de ce métier dans la société.
Les notaires se montrent plus confiants sur la pérennité de leur métier : même s'ils sont parfois confrontés à des difficultés (complexification de la loi (78%), judiciarisation de la société et nécessité d'innover dans les services rendus aux clients), ils sont « plutôt » optimistes pour le futur de la profession à court et moyen terme.
Les Français et les notaires n'ont pas la même perception du métier
Français et notaires n'ont pas la même perception du métier. Alors que les notaires estiment que leur rôle consiste avant tout à conseiller leurs clients (91%) ; les Français sont seulement 59% à partager ce point de vue. Ils pensent en effet que les principales missions du notaire consistent en la rédaction des actes (82%), l'authentification d'actes et l'organisation de la signature des contrats.
Un métier amené à se digitaliser
9 notaires sur 10 déclarent avoir noté une amélioration dans la manière d'exercer le métier, en particulier avec l'utilisation des nouvelles technologies. Ils sont convaincus que les technologies digitales peuvent les aider à améliorer leurs services : 86% des notaires déclarent qu'elles vont prendre plus d'importance et s'y être préparés.
La crise sanitaire a accéléré les changements liés à la digitalisation du métier : partage de documents au format électronique (93%), rendez-vous en distanciel (90%).
Les notaires voient dans cette digitalisation l'opportunité de mettre plus en avant leur rôle de conseil (qu'ils estiment être leur principale mission).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jp 01/05/2021 20:34

Ils pointent surtout à mon avis le montant des frais d’acte et donc des taxes plus que le montant des émoluments. A chaque rdv les clients sont sidérés de la proportion de l’émolument dans les frais! C’est ça la vérité